Les Orbitales

Illustration : Pr3t3nd3r

Expédition, découverte

Lorsqu’un astre repéré par une Intelligence éclaireuse semble offrir quelques garanties pour une éventuelle colonisation, on y envoie une ou plusieurs Orbitales. Ces installations sont spécialisées dans l’étude de faisabilité des différents projets d’installation compatibles avec cette planète.

Continuer la lecture de « Les Orbitales »

Repères

Quelques chiffres pour s’y retrouver dans cette immensité

“Au champ de l’univers, tu cueilleras ce que tu sèmes.”

Proverbe persan

Dimensions

  • Une année lumière :
    • Précis : 9 460 730 472 580,8 km
    • Approximatif : 9,461e+12 km,  9 461 milliards de kilomètres, 10 pétamètres, 10 000 000 000 000 (dix mille milliards) km
  •  Proxima Centauri, l’étoile la plus proche du Système solaire, se trouve à 4,22 années-lumière
  • Le halo de la Voie lactée a un diamètre d’environ 100 000 années-lumière
  • Un parsec : 3,26 années-lumière
  • La Lune orbite à 1,28 seconde-lumière de la Terre
  • La Terre orbite à 8,32 minutes-lumière du Soleil
  • Neptune, planète la plus lointaine du Soleil, est située à 4,17 heures-lumière
  • Le nuage d’Oort, limite extérieure du système solaire, orbite à une à deux années-lumière du Soleil
  • La distance entre la Voie Lactée et la galaxie la plus proche (Grand Nuage de Magellan) est de 170 000 années-lumière
  • La plus grande galaxie (IC 1101) : 5.5 million années-lumière
  • La plus petite galaxie (Segue 2): 221,79 années-lumière
  • Taille de l’univers : 46,508 milliards années-lumière

Les différents types de gouvernements

Illustration : auteur inconnu

De nombreuses civilisations découvertes par l’Empire et les Traceurs sont dotées de gouvernement. Ce n’est pas systématique mais très fréquent. Les regroupements d’individus s’organisent majoritairement en sociétés dirigées par des entités politiques spécifiques.

Continuer la lecture de « Les différents types de gouvernements »

Ala Humani – 3

Par simplification l’Empire a nommé la civilisation des trois planètes habitées d’Atabiote les Cotaxi (prononcer Cotachi).

L’étude des Cotaxi a révélé, malgré l’aspect à première vue quelque peu primitive de leurs sociétés une civilisation d’une grande richesse, subtile et raffinée, portée par de grands intellectuels visionnaires, et charismatiques., des théologiens obstinés mais réalistes, des bâtisseurs ambitieux et humanistes.

Continuer la lecture de « Ala Humani – 3 »

Ala Humani – 2

Ala Humani d’alias D’Ange Stable est une Atabiote, race originaire du système impériale du même nom. Cette jeune civilisation découverte il y’a moins de dix cycles tonnés prospérait (et prospère toujours) sur trois planètes orbitant autour de la petite naine jaune de ce système. Cet ensemble stellaire compte sept astres en tout mais seuls les trois situés au centre dans l’ordre de rotation autour du soleil abritent de la vie.

Continuer la lecture de « Ala Humani – 2 »

Les Farmer intra-communicantes

Longtemps nous avons cru que pouvoir échanger à tout instant avec tout un chacun via nos Intelligences hermétiques était à portée de main. Il suffisait de régler quelques problèmes de sécurité, certes épineux, pour qu’enfin s’ouvre à nous l’ère des sondes Farmer communicantes. Nous attendions patiemment, confiants et comme toujours enthousiastes et optimistes. Mais l’attente s’éternisait et peu à peu nous comprenions sans vraiment comprendre qu’une force inconnue s’opposer obstinément au projet. Nous refrénions notre curiosité, muselions nos velléités de savoir. N’oubliez pas que nous touchons ici au mystère de nos Fayoum, nos Intelligences maîtresses et au secret ultime de notre civilisation :  les Garages Hermétiques.

Continuer la lecture de « Les Farmer intra-communicantes »

Les résurrections modifiantes

Les citoyens Bio et les Intelligence sont sauvegardés en temps réel via l’espace permanent des Garages Hermétiques. À tout moment de notre existence notre Complexe C est dupliqué et conservé au sein de la vase de nos Intelligences gardiennes, nos Fayoum.

Au-delà du Complexe C c’est aussi une traduction du génome pour les Bio et de l’Algorithme de Conviction pour les Métal qui est conservée. Il est important de rappeler que pour les Bio le complexe C est intimement lié à l’ADN de son propriétaire. Combiner lors d’une résurrection un Complexe C avec un nouveau code génétique aboutit à coup sûr à un rejet de l’esprit par le corps.

C’est du moins ce que l’on pensait il y’a encore quelques cycles longs de cela. Mais les dernières découvertes dans le domaine de l’Athos des sciences du vivant menées par la congrégation scientifique Gigante de la Pensée d’Evolution ont tendance à ébranler cette certitude et remettent en question la sacro-sainte intégrité de l’Âme-cyto-corpus.

C’est l’assemblée d’intérêt scientifique Egosom qui la première a proposé un service basé sur ces récentes découvertes. A l’occasion d’une résurrection naturelle ou provoquée, Egosom propose un reboot du Complexe C qui autorise une réinitialisation de l’architecture esprit / corps. Il est ainsi possible de changer d’enveloppe, mais pour cela il faut également changer de personnalité. Pour autant l’Âme est conservée à l’identique, seule la Conscience et les Bubons d’asynchronisme sont altérés pour pouvoir accepter les nouvelles incisions du Réel, conséquences de l’incarnation dans une nouvelle enveloppe corporelle.

Nous n’avons pas encore le recul suffisant pour affirmer que cette pratique est sans danger et les volontaires pour tester ce nouveau type de résurrection sont surveillés de très près par l’Omni Contrôle de l’Assemblée des Fayoum. Mais les premières constatations semblent toutes confirmer le phénomène de catalyse décrit par les études initiales qui prétendent que, le corps refaçonné par les tangentes du XYZ et le complexe C pétri par la pression du réel vont retourner à leur état initial, recouvrer l’individualité première du Bio ressuscité. Et ceci en un peu moins d’un cycle tonné.

Je trouve qu’il y’a quelque chose de fascinant dans ce retour inéluctable à l’état du soi natal. Nous devrions étudier avec force cette découverte, elle me semble être le pilier ignoré de notre condition sapiens. De notre condition tout cours. Une des vérités majeures de nos univers d’existence. Pour peu qu’il s’agisse bien là d’une réalité et non d’un mirage, d’une erreur de perception, d’une tromperie de nos sens et de notre compréhension étriquée.