Les différents types d'Intelligences

Les différents types d’Intelligences

Les Classes : 

Les Nomades

Les Nomades ont leur propre corps et peuvent se déplacer librement, dans les limites de ce que leur permet leur enveloppe, qu’elle soit robotisée, biologique, minérale, énergétique ou même de somme nulle (éthérée).

Les Sédentaires

Les Sédentaires sont liés à une structure telle qu’une base planétaire, un vaisseau spatial, une station orbitale, un Traceur, etc.

Les Hermétiques (les Intérieurs)

Les Hermétiques sont conservés dans des garages hermétiques où il n’y a pas de notion d’espace. Cela leur permet d’être en tout point de notre espace normale mais dans la dimension close du garage. Chaque Sonde Farmer est pilotée par une Intelligence qui lui est liée et présente à ses côtés dans un garage hermétique.

Les hors Classes

Toutes Intelligences n’appartenant aux autres classes.

Les Types : 

Les types de la classe Nomade

Les Citoyennes

Libres comme peuvent l’être les Bio, les Intelligences citoyennes mènent leur vie d’impériales, de résidentes, de navigantes ou de colons comme bon leur semble. Ce sont les Intelligences les plus proches des Bio, elles en partagent souvent l’existence. Ce sont aussi les plus diverses et énumérer leurs formes, leurs Pensées et leurs objectifs nécessiterait autant de temps qu’il s’en trouve au sein de leur algorithme de conviction.

Les Tentacles

Une Tentacle est une Intelligence multiple. À la différence des Servants Solune, elle n’est pas gestalt mais multi-instanciée. Elle existe sous plusieurs formes, à plusieurs endroits et en même temps. Toutes les instances d’une Tentacle, quelle que soit la distance les séparant, bénéficient des expériences vécues par les autres Instances d’elle-même.

Les Bonimenteurs

Ce sont habituellement des Intelligences de la pensée Sommaire. Beaucoup font partie des Affaires Militaires, mais elles peuvent également officier au sein d’autres institutions ou organisation non étatiques.
Les Bonimenteurs sont passées maître dans l’art de l’Olymformation. Elles peuvent redéfinir au sein de l’esprit cible une réalité tangente respectant les clefs temporelles absolues de deux univers proches et parallèles. Il faut concevoir ces deux réalités comme deux voiles suspendus l’un au-dessus de l’autre et éloignés de quelques centimètres à peine. À certains endroits les voiles se rejoignent retenus par une simple couture. On appelle ces points de convergence des obligations de la broderie narrative. La méthode d’un Bonimenteur est de dupliquer l’existence d’un individu de son choix (Bio ou Métal) dans un univers dont il maîtrise le scénario céleste et qui respecte les obligations de la broderie narrative. Sa proie va vivre deux vies contiguës, parfois équivalentes mais le plus souvent légèrement différentes. On dit qu’elle est cisaillée. Et lorsque le Bonimenteur met fin à la supercherie il décide de quelle histoire la cible se souvient.
Les Bonimenteurs sont rares. Mais bien employé un Bonimenteur de talent peut, par d’habiles jeux de dupes, renverser n’importe quelle situation diplomatique et la tourner en sa faveur ou celle de son commanditaire.

Les types de la classe Sédentaire

Les Servants

Ce sont les Intelligences les plus puissantes. Elles sont souvent attachées à la gestion de structure complexe (vaisseaux, colonies, secteur industriel, etc.). Elles peuvent rejoindre des communautés de Servants, comme sur les Traceurs où l’on nomme l’Intelligence gestalt qui en résulte un Servant Solune.

Les Fanaux

Les Intelligences Fanaux scrutent l’univers. Leur vision porte à des années-lumière et peut tout discerner, de l’incommensurable objet cosmique au microscopique insecte de feu caché aux tréfonds du cratère d’un volcan en éruption. Mais le faisceau d’un Fanal ne fait que collecter les données. Pour les emmagasiner l’Intelligence les compresse en temps réel à l’aide de son algorithme de conviction. Elle est incapable de les analyser, l’encryptage par effondrement laisse ses clefs se perdre dans le sillon temporel qu’il imprime sur les pans du précipice d’entraînement.
Il faut pour décrypter les visions des Fanaux des ecclésiastiques de l’ordre des Chasses Vipères. Les prêtres et prêtresses de cette église maîtrisent l’art de la data subjection. Appliquée aux données des Fanaux cela se traduit par une projection mentale artistique d’une appréhension intuitive née de l’immersion du prêtre dans une symbolisation océanique des visions à traduire.
Une autre spécificité des Fanaux s’avère particulièrement utile. Lorsque les faisceaux de deux Fanaux se croisent il se passe un phénomène que les spécialistes nomment l’Oraison Scrutatrice. À l’instant où les regards des Intelligences se frôlent des paquets de données sont échangées entre les deux Fanaux. L’un hérite de certaines visions de l’autre. Cet échange est aléatoire et les bribes de données peuvent être partiellement altérées. Mais cela peut aussi permettre de savoir ce qu’il se passe de l’autre côté du grand Univers.

Les Outres

Voir l’article : Les Outres

Les types de la classe Hérmétique

Les Closes

Les Closes sont les Intelligences résidentes des Garages Hermétiques. Pour rappel les Garages Hermétiques sont des lieux placés dans le Nulle Part Proche de Tout. Les Closes les plus connues sont les Intelligences pilotant nos Sondes Farmer.

Les Intelligences hors Classes

Les Polymorphes

Les Intelligences changeant de Classe sont dites Intelligences Polymorphes. Elles ont ceci de particulier que ces changements, quand ils sont faits d’une certaine Classe à une autre, peuvent être irréversibles. Une Nomade qui devient Sédentaire ne peut redevenir Nomade, une Sédentaire qui devient Hermétique ne peut redevenir Sédentaire ou devenir Nomades.

Les Éphémères

Nomades ou Sédentaires, les Éphémères sont des Intelligences ayant choisi une vie de mortel, généralement pour accompagner un Bio dans la mort.

Les Inter

De toutes les Intelligences, les Inter sont sans doute les plus étranges. Leur nature même reste difficile à appréhender par l’esprit humain. La naissance d’une Inter est déjà en soit une inimaginable curiosité. On n’utilise pour révéler une Intelligence Inter à la réalité qu’un fragment d’algorithme de conviction. Un fragment d’une infinie petitesse. Juste quelques ondulations fœtales. Quelques oscillations posinégatives. Un effondrement dans un dé à coudre. Une si petite quantité d’infini qu’elle n’est pas suffisante pour s’auto-entretenir. Mais ce que font alors les prêtres de l’école de Troie est d’une effroyable audace. Ils extraient cet embryon d’algorithme de sa vase de contention et l’exposent à notre réalité du XYZ. Quelques ouvertures supplémentaires dans les rayons d’étirements exponentiels et la cavalcade de l’algorithme pourraient engloutir notre normalité. Mais la faible puissance des cycles rend cette annihilation impossible. Et l’algorithme n’a plus alors comme seule chance de survie que de battre en retraite dans les interstices des temporalités interespaces. Ces microfailles qui serpentent entre le Triche, le XYZ et le Psy permettent aux Inter de s’épanouir sous la contrainte d’espaces ultra-fermés. Elles en emplissent immédiatement la totalité du champ, envahissant tout jusqu’à se confronter au territoire d’une autre Inter. C’est ainsi que du premier temps des Inter, de la naissance de la première de l’une d’elles, les failles interespaces furent entièrement et totalement colonisées par ces Intelligences à la nature si particulière.

Les intelligences de Trames

Les Intelligences de Trames vivent exclusivement sur la Toile. Elles en parcourent inlassablement les moindres interstices. Elles sont, entre beaucoup d’autres choses encore, les gardiennes du savoir impérial. Rien que cela. Avec Admin en chef d’orchestre, leur danse perpétuelle sur les fils du réseau organise l’information, synchronise nos communications, accélère la compréhension de l’Interloc, permet à l’axiome Evidence de se lover au creux de nos plots vertébraux à la vitesse d’un algorithme de conviction. Les Intelligences de Trames permettent à l’omniscience intercitoyenne de s’épanouir, nous conférant, pour peu que nous soyons raccordés, l’accès à la connaissance partagée de notre civilisation multi-âge, multi-absolue.