Réconciliation insistante

Réconciliation insistante

Illustration : Jim Burns

Habituellement lorsqu’un Traceur découvre une civilisation expansionniste et belliqueuse il met en place une zone de sécurité constituée d’avants postes, de Méridiens tactiques, de cohortes scorpionautes, de garnisons latentes, le tout appuyé par une flotte d’intervention furtive et de disciples de l’Ecole des Mondes.

Si les calculs des probabilistes mènent à des schémas de confrontations un plan dit d’Inversion est lancé. Ce type d’entreprise, à l’opposé des doctrines non interventionnistes en vigueur à bord des Traceurs ne peut être décidé qu’en dernier recours et sur décision unanime de l’AP1, du servant Solune et du Traceur lui-même. Il s’agit dans un premier temps de contenir le développement territorial de la civilisation puis dans un deuxième temps d’infiltrer massivement ses sociétés pour les réorienter sur le long terme vers des politiques pacifistes. Et tout cela sans jamais se révéler, en restant toujours dans l’ombre. Ce n’est qu’une fois la menace durablement éradiquée que le Traceur peut, si cela lui est favorable, se dévoiler et effectuer le premier contact officiel.

À ce petit jeu la société impériale est imbattable. Une fois que la machine à convertir est en marche plus rien ne peut l’arrêter. L’avenir des sociétés visées ne leur appartient plus.

On comprend pourquoi ces opérations sont à ce point critiquées, certains assimilant ces pratiques à une sorte de génocide sociétal.

1 – Assemblée permanente