Les résurrections modifiantes

Les citoyens Bio et les Intelligence sont sauvegardés en temps réel via l’espace permanent des Garages Hermétiques. À tout moment de notre existence notre Complexe C est dupliqué et conservé au sein de la vase de nos Intelligences gardiennes, nos Fayoum.

Au-delà du Complexe C c’est aussi une traduction du génome pour les Bio et de l’Algorithme de Conviction pour les Métal qui est conservée. Il est important de rappeler que pour les Bio le complexe C est intimement lié à l’ADN de son propriétaire. Combiner lors d’une résurrection un Complexe C avec un nouveau code génétique aboutit à coup sûr à un rejet de l’esprit par le corps.

C’est du moins ce que l’on pensait il y’a encore quelques cycles longs de cela. Mais les dernières découvertes dans le domaine de l’Athos des sciences du vivant menées par la congrégation scientifique Gigante de la Pensée d’Evolution ont tendance à ébranler cette certitude et remettent en question la sacro-sainte intégrité de l’Âme-cyto-corpus.

C’est l’assemblée d’intérêt scientifique Egosom qui la première a proposé un service basé sur ces récentes découvertes. A l’occasion d’une résurrection naturelle ou provoquée, Egosom propose un reboot du Complexe C qui autorise une réinitialisation de l’architecture esprit / corps. Il est ainsi possible de changer d’enveloppe, mais pour cela il faut également changer de personnalité. Pour autant l’Âme est conservée à l’identique, seule la Conscience et les Bubons d’asynchronisme sont altérés pour pouvoir accepter les nouvelles incisions du Réel, conséquences de l’incarnation dans une nouvelle enveloppe corporelle.

Nous n’avons pas encore le recul suffisant pour affirmer que cette pratique est sans danger et les volontaires pour tester ce nouveau type de résurrection sont surveillés de très près par l’Omni Contrôle de l’Assemblée des Fayoum. Mais les premières constatations semblent toutes confirmer le phénomène de catalyse décrit par les études initiales qui prétendent que, le corps refaçonné par les tangentes du XYZ et le complexe C pétri par la pression du réel vont retourner à leur état initial, recouvrer l’individualité première du Bio ressuscité. Et ceci en un peu moins d’un cycle tonné.

Je trouve qu’il y’a quelque chose de fascinant dans ce retour inéluctable à l’état du soi natal. Nous devrions étudier avec force cette découverte, elle me semble être le pilier ignoré de notre condition sapiens. De notre condition tout cours. Une des vérités majeures de nos univers d’existence. Pour peu qu’il s’agisse bien là d’une réalité et non d’un mirage, d’une erreur de perception, d’une tromperie de nos sens et de notre compréhension étriquée.