Ala Humani – 2

Ala Humani d’alias D’Ange Stable est une Atabiote, race originaire du système impériale du même nom. Cette jeune civilisation découverte il y’a moins de dix cycles tonnés prospérait (et prospère toujours) sur trois planètes orbitant autour de la petite naine jaune de ce système. Cet ensemble stellaire compte sept astres en tout mais seuls les trois situés au centre dans l’ordre de rotation autour du soleil abritent de la vie.

Particularité hors norme de cette civilisation, les Atabiotes sont apparus sur les trois planètes simultanément. Les Prêtres Historiens Bio sont formels, il y’a bien trois souches initiales d’Atabiotes et elles sont toutes apparues approximativement au même moment (à moins d’un cycle large de décalage).

Les trois planètes portent respectivement les noms de Coyola (la plus proche du soleil), Taloc (celle du milieu) et Xochi (la plus éloignée). Les conditions de vie sont sensiblement différentes sur ces trois mondes. Les Atabiotes ont évolué différemment tout en gardant des traits communs que ce soit au niveau morphologique, psychologique ou sociétale.

La planète Coyola présente des biomes pour la plupart arides, désertiques, inhospitaliers. La fine atmosphère, le faible champ gravitique et la proximité du soleil exposent toute vie à de forte doses d’irradiation solaire. La plupart des espèces vivantes de cette planète se sont développées sous terre.

La planète Taloc offre des conditions idéales pour le développement de la vie. De nombreuses zones tropicale ou tempérées, un rayonnement solaire moyen et constant, de l’eau à profusion avec 80 % des terres émergées, une activité volcanique discrète mais permanente et enfin la présence de deux lunes, témoins d’une genèse tumultueuse mais riche en en évènement astraux propices à rabattre les cartes du grand jeu du développement Bio.

Xochi, quant à elle, est un astre froid, glaciale… presque mort. La totalité de sa surface est recouverte d’un océan gelé. Xochi expose toujours la même face à son soleil. Cela permet à une mince bande de glace de fondre au niveau de l’équateur. C’est dans cette mer en forme de ruban que vit la version aquatique des Atabiotes.

Lorsqu’ils ont été découverts les Atabiotes voyageaient entre les trois planètes depuis déjà plus de six cycles durs. Les trois genres de cette même race cohabitent pacifiquement et n’avaient, avant de rencontrer la civilisation impériale, manifesté aucune ambition à s’étendre au-delà des limites de leurs planètes et encore moins de leur système.

Le contact avec l’Empire fut accidentel.

Les Atabiotes voyagent entre leur planète par conviction, ce qui en fait la seule race Bio capable d’une telle prouesse, que ce soit au sein de l’empire que partout ailleurs dans les univers connus. Ils n’ont développé aucune technologie avancée, à peine quelques outils.

Atabiote, système Atabiote

Coyola : les Coliens

Taloc : les Taliens

Xochi : les Xochiens