Un miracle bio en danger 7 / 12

Le Dronae est arrivé au pied du mur d’infini en fin de cycle dernier. Il ne lui a pas été aisé de trouver une brèche pour le franchir.

Il a profité d’une ouverture temporaire qui, à priori, faisait office de trop plein, laissant échapper un flot d’énergie brut. Il a ainsi remonté le courant de pure puissance, profitant au passage de cette manne inespérée pour remplir à saturation ses blocs de stockages inertes.

Naviguant à contrecourant, il lui a fallu lutter longtemps pour atteindre l’extrémité du tunnel. La manœuvre était osée et il a bien faillit rester coincé lorsque le focus de sorti s’est refermé à quelques parsecs, derrière lui !

Mais la prise de risque semble avoir payé. Sous sa proue s’étalait et s’étale toujours une mer d’ondes saturées, se déployant dans l’infini des dimensions du Triche. Un océan blanc d’énergie cintré d’un mur constant. L’ensemble semblerait artificiel, pour autant qu’une telle ingénierie du Triche existe.